• septembre 9, 2023

Nous ne pouvons plus continuer à aller en rang dispersé>> dixit Rubins Akpakpo au cours d’une assemblée de l’ordre des médecins 

Nous ne pouvons plus continuer à aller en rang dispersé>> dixit Rubins Akpakpo au cours d’une assemblée de l’ordre des médecins 

Du 21 au 26 août dernier le Conseil départemental de l’ordre des médecins du Mono comme dans les autres départements du pays, a célébré la semaine des médecins. Occasion pour ces chevaliers de la santé humaine, de faire le bilan de leurs activités et surtout profiter pour réfléchir ensemble sur les différents problèmes auxquels le secteur est confronté.

« On ne peut être une minorité à réfléchir au nom de plus de 4000 personnes. » Voilà la phrase forte lancée par la vice-présidente de l’association au plan national. Présente au cours de cette activité, la dame de fer n’a pas caché ses impressions. À l’en croire, la désunion est la chose la mieux partagée au sein des médecins. Au lieu de s’unir, de faire les adhésions et de se mettre à jour, les médecins préfèrent aller en rang dispersé sans véritablement comprendre le mode de fonctionnement de leur association. Du coup, toutes les critiques vont bon train. Ce qui constitue un véritable blocus pour l’union. La question de cotisation a aussi animé les débats. « Il ne sert à rien de critiquer, mais de participer avant de critiquer » va t elle lancer.

Au président du Conseil départemental de l’ordre des médecins du Mono de déplorer le manque de mobilisation des médecins du Mono quand il s’agit de travailler pour l’ordre. Rappelons que le sujet principal cette année est la construction du siège de l’ordre à Vodjè ( un quartier de Cotonou). Rubins Akakpo a aussi présenté le bilan de l’ordre dans ce département. Il en a profité pour annoncer les perspectives. Entre autres, on peut noter la participation des médecins du Mono à la construction du siège de l’Ordre. L’organisation d’un dîner de Gala pour regrouper tous les médecins du Mono. Pour finir, la vice-présidente a fait comprendre aux uns et autres de multiplier les sensibilisations, les émissions radiophoniques afin de sauver des vies humaines.

Richard Mensah Elom Agbenomba

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.